Incinérer pour valoriser les déchets

85% de l’énergie produite par l’incinération des ordures ménagères de Gerland récupérée sur le réseau de chaleur

Parce que l’énergie la plus propre est celle que nous ne consommons pas, le réseau de chauffage urbain Centre Métropole donne la priorité à la récupération de chaleur issue de l’usine d’incinération des ordures ménagères de Gerland. L'incinération des déchets non recyclables est un moyen de récupérer de l'énergie. La vapeur issue de la combustion des déchets alimente le réseau de chaleur. Avec ce procédé, on préserve les ressources naturelles car on utilise des déchets existants qu'il faudrait dans tous les cas brûler, plutôt que des énergies fossiles, et on limite les émissions de gaz à effet de serre.

  1. Les déchets sont identifiés afin de vérifier qu'ils ne soient pas dangereux, puis pesés.
  2. Les déchets sont déposés dans une fosse. Un grappin les achemine jusqu'aux fours.
  3. En brûlant, les déchets produisent de la chaleur. Grâce à cette chaleur, on produit de la vapeur qui est récupérée. Cette vapeur est utilisée pour alimenter un réseau de chaleur.
  4. Les fumées sont traitées pour qu'aucun polluant ne soit libéré dans l'atmosphère.
  5. Les mâchefers sont les éléments qui subsistent après la combustion. Ils sont utilisés notamment pour la construction routière.

Produire de la chaleur à partir de nos déchets en les brûlant est intéressant d'un point de vue environnemental à plusieurs titres : 

  • Pour tirer le meilleur parti du contenu énergétique des déchets en produisant de la chaleur susceptible d'alimenter un réseau de chaleur urbain
  • Pour diminuer fortement le volume des déchets (90 % de réduction environ) et leur masse (70 % environ).
  • Pour limiter l’émission de gaz à effet de serre. L’incinération émet moins que le stockage, qui a inévitablement des fuites de méthane (CH4) (puissant gaz à effet de serre) issu de la dégradation des déchets organiques sans oxygène.